Bataille de Marawi: nouvelle étape dans le conflit à Mindanao, et opportunité de rénovation de l’anti-terrorisme philippin

Marawi_crisis_troops_2.jpg

    Depuis le 23 Mai 2017, le gouvernement philippin mène une lutte intense contre la rébellion islamiste aux alentours et à l’intérieur de la ville de Marawi. Cette dernière a, selon les derniers chiffres communiqués le 28 Août dernier par le gouvernement, fait plus de 800 victimes, dont 603 rebelles ainsi que 130 soldats des forces gouvernementales (1). L’intensité de la situation est liée d’une part à la préparation des rebelles islamistes, issus de mouvements ancrés géographiquement mais également intégrés à la sphère djihadiste de Daech, et d’autre part au contexte politique philippin. Lire la suite

Opération Sentinelle : réelle efficacité opérationnelle ou dépendance psychologique et politique ?

hbk

Des soldats de l’opération Sentinelle en patrouille devant une école juive de Strasbourg dans les premiers temps de l’opération

    L’Opération Sentinelle a été mise en place à la suite des attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher des 7 et 8 janvier 2015, pour faire face à la menace terroriste intérieure et afin de protéger les « points sensibles » sur le territoire national. Le dispositif est rapidement stabilisé à 7000 soldats déployés en permanence sur le territoire plus 3000 en réserve, prêts à être déployés en cas de besoin. Lire la suite

L’OTAN, un an après Varsovie (2/2)

Logo Warsaw_cmyk

L’engagement français au sein de la présence avancée renforcée

    C’est aussi la position diplomatique et stratégique française qui l’éloigne des préoccupations en Europe de l’Est. Plus tournée vers l’Afrique et plus engagée en OPEX que ses voisins européens, la force de la position française à l’Est est forcément limitée. L’engagement opérationnel français dans la bande sahélo-saharienne avec le déploiement de 4000 soldats au sein de l’opération Barkhane et au Moyen-Orient avec l’opération Chammal limite de facto la participation de la France à cette opération que l’on peut juger de secondaire. Cela sans compter les forces déployées au Liban et les nombreux soldats déployés dans des missions de souveraineté. Au total ce sont près de 30 000 militaires déployés en opération sur le territoire national (Sentinelle) et à l’étranger. Lire la suite