L’OTAN, un an après Varsovie (2/2)

Logo Warsaw_cmyk

L’engagement français au sein de la présence avancée renforcée

    C’est aussi la position diplomatique et stratégique française qui l’éloigne des préoccupations en Europe de l’Est. Plus tournée vers l’Afrique et plus engagée en OPEX que ses voisins européens, la force de la position française à l’Est est forcément limitée. L’engagement opérationnel français dans la bande sahélo-saharienne avec le déploiement de 4000 soldats au sein de l’opération Barkhane et au Moyen-Orient avec l’opération Chammal limite de facto la participation de la France à cette opération que l’on peut juger de secondaire. Cela sans compter les forces déployées au Liban et les nombreux soldats déployés dans des missions de souveraineté. Au total ce sont près de 30 000 militaires déployés en opération sur le territoire national (Sentinelle) et à l’étranger. Lire la suite